News Details

Nouveau rapport GBID/PNUD identifiant les étapes pour tirer parti de la finance Islamique et de l’investissement d’impact
31/10/2013

​Le Groupe de la Banque islamique de développement (BID) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont lancé un nouveau rapport qui énonce les potentialités de la finance islamique dans les investissements d'impact pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Le président de la BID, le Dr Bandar Hajjar, et le Secrétaire général adjoint du PNUD, M. Magdy Martínez-Solimán, ont annoncé le rapport intitulé «Conjuguer la finance islamique etl'investissement d'impact pour la réalisation des objectifs mondiaux»à l'occasion de la tenue de la 42è Réunion annuelle du Groupe de la BID à Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite.

Il passe en revue les développements récents et les facteurs clés pour la croissance de la finance islamique et lesinvestissements d'impact, et fait des recommandations politiques pour les acteurs du développement pour tirer parti de la finance islamique afin de favoriser la finance inclusive, de réduire la pauvreté et d'atteindre les ODD.

Le rapport a été produit par une équipe conjointe d'experts de l'Institut islamique de recherche et de formation (IIRF) du Groupe de la BID et du Centre international pour le développement du secteur privé du PNUD à Istanbul.

Au cours du lancement, le Directeur général de l'IIRF, le Pr. Mohamed Azmi Omar, a déclaré: "Le Groupe de la BID et le PNUD ont collaboré à la réalisation de ce rapport afin de sensibiliser le public sur la compatibilité entre la finance islamique et l'investissement responsable. La finance islamique et les investissements d'impact sont à la fois basés sur des critères éthiques et sociaux et mettent l'accent sur l'inclusion. L'un des principaux objectifs du rapport est d'identifier les domaines de convergence ces deux secteurs et d'élaborer des stratégies collaboratives pour atteindre le programme de développement mondial.

Le rapport indique que l'ampleur et l'ambition des ODD exigent des ressources financières et techniques importantes, qui dépassent largement les gouvernements à eux seuls et les organismes de financement multilatéraux.

La finance islamique, qui a connu une trajectoire de croissance remarquable au cours de la dernière décennie, représente une forte source potentielle de financement pour les ODD, favorisant ainsi le développement et aidant à mettre fin à la pauvreté, en particulier dans les pays membres de la BID, qui représentent 40 pour cent des pauvres du monde.

Étant donné que les investissements d'impact augmentent rapidement et sont devenus une source importante de financement des ODD, un mélange avec la finance islamique fournit un partenariat harmonieux qui pourrait jouer un rôle important dans la réalisation des ODD.

Le rapport recommande donc:

·         Créer un environnement propice à la promotion de la finance islamique comme levier d'investissement à impact dans le cadre d'un dialogue plus large sur les systèmes financiers inclusifs et les principes d'investissement responsable.

·         Soutenir la création et le fonctionnement d'un système de marché des capitaux efficace pour les investissements d'impact boostés par les financements islamiques, y compris le soutien des intermédiaires existants et nouveaux.

·         Formuler des systèmesde réglementation, de responsabilisation, des cadres fiscaux et juridiques appropriés, et sensibiliser les agents économiques aux niveaux actuels et potentiels de convergence des investissements islamiques et d'impact.

·         afin que les indicateurs du secteur soient alignés sur les pratiques courantes de la communauté mondiale de l'investissement d'impact.

·         Regrouper les principalesparties prenantes à commencer par les gouvernements, le secteur privé et les organismes de soutien dans les espaces d'investissementd'impact islamiques et conventionnels pour discuter des goulets d'étranglement critiques, tirer les leçons des meilleures pratiques, établir des relations et bénéficier de la pollinisation croisée des idées et des croyances partagées.

Pour promouvoir ces recommandations, le Groupe de la BID et le PNUD ont mis en place la Plate-forme mondiale de financement islamique et d'investissement d'impact (GIFIIP) afin de positionner la finance islamique à investissement d'impact comme l'un des principaux acteurs de la mise en œuvre des ODD dans le monde entier grâce à l'engagement du secteur privé.

Nouveau rapport GBID/PNUD identifiant les étapes pour tirer parti de la finance Islamique et de l’investissement d’impact